Streaming stargate sanctuary webisode 1 | Rumeur2jeux.fr

Streaming stargate sanctuary webisode 1

Le webisode 1 de sanctuary en streaming  est le premier d’une série de huit.

La série a été conçu et écrit par Damian Kindler,et a été mis en scène par Martin Wood. Sanctuary n’a aucun rapport officiel avec Stargate, les fans auront le plaisir d’y retrouver quelques visages connus…

Résumé:

– Londres, District de Whitechapel, 1888 :

Molly, une prostituée, tente d’aborder des hommes dans une rue. Soudain, dans une allée proche de là, un flash vert se produit. John Druitt apparaît alors. Molly est surprise, mais les deux engagent la conversation.

A ce moment là, le Dr. Helen Magnus surgit et dit à John que les choses doivent s’arrêter là. John présente Helen à Molly, comme étant son ancienne fiancée. Bien qu’Helen souhaite venir en aide à John afin qu’il n’aggrave pas les choses, ce dernier lui répond qu’il a déjà assassiné sept prostituées et qu’une de plus ne changerait rien.

Alors que John attrape Molly, Helen le menace de son pistolet. John finit par trancher la gorge de Molly, et Helen lui tire dessus alors qu’il disparaît dans un flash vert.

– Vieille ville, à notre époque :

Une sirène de police retentit. Alors que deux policiers pénètrent dans un immeuble, Helen traverse la rue et se cache dans une allée afin de les observer.

Arrivés devant la porte d’un appartement, les policiers demandent aux occupants de leur ouvrir. Après quelques instants, une femme russe ouvre la porte. Un des policiers lui
explique que des personnes se sont plaintes pour nuisances sonores. La femme lui répond qu’elle ne veut pas de problème et tente de refermer la porte. Les policiers pénètrent finalement dans l’appartement.

Alors que la femme explique qu’ils ont eu des problèmes plus tôt dans la soirée et que tout est désormais rentré dans l’ordre, un des policiers rentre dans une chambre. Il y découvre une tache de sang sur un mur et un homme à terre, avec un trou dans son crâne. Le policier appelle alors son coéquipier et demande du renfort par radio. En regardant sous le lit, les policiers trouvent un enfant. Soudain, un des policiers tombe à terre, avec un trou dans sa tête. L’enfant se relève et à côté de lui apparaét une sorte de tentacule.

Alors qu’Helen est toujours dans l’allée en train d’attendre, de nombreux cris retentissent.

– Dans le salon d’une maison :

Un enfant, Will, regarde une émission télévisée sur les monstres qui viennent sur Terre pour s’en prendre à d’ innocentes victimes. Sa baby-sitter l’envoie se coucher. Alors qu’il tente de s’endormir, l’enfant est gêné par le bruit du vent contre sa fenêtre ouverte. Il se lève alors pour la refermer mais, en voulant rejoindre son lit, il se retrouve face à un monstre et se met à hurler.

Soudain, on aperçoit un homme allongé sur une banquette. Le cri se transforme alors en sonnerie de biper. L’homme se réveille. Will était en train de faire un cauchemar.

– Hôpital, de nos jours :

Will enfile sa blouse blanche et se dirige vers l’infirmière. Cette dernière l’informe qu’il doit s’occuper d’un homme suspecté d’homicide, Larry Tolson.

Dans une pièce, plusieurs policiers se trouvent avec Larry et se montrent insistants. Larry les menace de dire à son avocat qu’il a été harcelé. Larry ne voulant pas coopérer, le détective le frappe dans sa jambe déjà blessée. Le détective accuse Larry d’avoir tué six personnes dans la soirée, dont deux policiers.

A ce moment là, Will entre dans la pièce. Après avoir demandé aux policiers de les laisser, Will commence à
s’entretenir avec Larry.

Dans une pièce à côté, Helen et l’infirmiére observent la scène.

De son côté, Will demande à Larry pourquoi les policiers l’ont trouvé en train de regarder la télévision, au beau milieu de cadavres. Larry lui explique qu’il a entendu des hurlements et des cris, et qu’il a décidé de descendre voir comment l’enfant s’y prenait. Lorsque Will lui demande de lui parler de l’enfant, Larry lui répond qu’il est spécial.

– Morgue :

Des personnes entrent dans la morgue avec des chariots sur lesquels reposent les corps des deux policiers tués plus tôt dans la soirée. Quatre corps supplémentaires sont attendus.

Helen pénètre alors dans la pi?ce et le Docteur lui dit de se rendre dans la chambre froide. Une fois dedans, elle ouvre un sac contenant un corps et commence à l’examiner.

– Autre pièce :

Will informe le détective que Larry n’est pas le coupable qu’ils recherchent. Ce dernier ne tuerait que lorsqu’il pense que la personne en face de lui essaye de lui voler son énergie. Quand le détective lui demande qui est le coupable si ce n’est pas Larry, Will lui répond que ce n’est pas son travail de trouver le responsable.

– Morgue :

Helen travaille sur un corps et extrait quelque chose du trou de la tête. Alors qu’elle examine l’objet, ce dernier se met à émettre une lumière verte.

– Ruelle, sous la pluie :

Alexei, le jeune garçon russe, court dans une ruelle. Soudain il voit un métro passer au-dessus de lui. Il regarde alors une trappe située sur le sol.

Alexei pénètre dans le passage souterrain, suivi par Ashley Magnus. C’est alors qu’un flash vert se produit. Un homme de grande taille apparaît et prend la direction que vient juste d’emprunter Ashley.

Alexei continue sa progression dans les tunnels du métro, suivi de près par Ashley.

– Dans une rue, sous la pluie :

Alors que Will marche le long d’immeubles, il est accostépar Helen. Cette dernière le félicite pour son jugement à propos de Larry.

Helen lui dit que bien que la police pense qu’un tel carnage est l’ oeuvre d’un fou, elle sait que lui ne pense pas que ce soit le cas.

Helen lui parle ensuite du jeune garçon qu’a évoqué Larry. Quand Will lui dit qu’il n’y avait pas de garçon, Helen lui répond qu’il n’y avait pas de garçon ordinaire.

Will commence alors à se poser des questions et demande à Helen qui elle est et d’où elle tient toutes ces informations. Helen lui remet alors sa carte professionnelle en lui disant qu’elle espére être une amie, puis elle repart.

SOURCE

: Galaxie d’Ida

Tags: sanctuary, Stargate

Sujets populaire


Publié

dans

par

Étiquettes :