Rumeur 2 Jeu

Gilles Carrez – Eric Woerth, petits échanges sur la nécessité de la discipline budgétaire.

Par Alain Lambert, jeudi 10 juillet :

« Ce matin, en marge de la Conférence Nationale des Exécutifs, petits échanges portant sur des milliards d’euros entre Gilles Carrez, talentueux et vertueux Rapporteur Général du Budget de l’Assemblée Nationale avec un collaborateur du gouvernement, sur la nécessité de maîtriser les dépenses mais aussi de ne pas baisser toutes les recettes. Eric Woerth, Ministre des Comptes Publics, arrivé en cours de conversation, regrette d’être le ministre des dépenses et pas des recettes ! Comme on le comprend ! C’est le plus sûr moyen de laisser filer les déficits que de séparer recettes et dépenses. Mais il est vrai, qu’en haut lieu, ce doit être perçu comme un raisonnement d’épicier ! »

« Eric Woerth est un ministre croupion« , « Le rapport d’orientation budgétaire est à pleurer », « Est-ce qu’on peut nous jeter de la zone euro si vraiment on est incapable de se fixer des règles de discipline ? « . Mais qui donc tient de tels propos en pleine préparation du budget 2009 ? François Hollande ? François Bayrou ?

Non, tout simplement le député UMP Gilles Carrez, le rapporteur général du budget qui s’emporte face caméra contre l’explosion des dépenses l’année prochaine et donc à terme de la dette française. Il discute à Matignon avec un conseiller du Premier ministre, en attendant François Fillon.

Mais qui tient la caméra ? Un journaliste qui parvient à capter une conversation privée entre députés ? Non, tout simplement Alain Lambert, le sénateur UMP de l’Orne qui filme la scène avec son petit appareil photo numérique. Cet ancien ministre du Budget, bien connu des journalistes politiques amateurs de la toile, tient son premier scoop et n’est pas peu fier de cette vidéo qu’il a mise en ligne sur son blog. Regardez la scène en cliquant ici.

Depuis des mois, le web s’enflamme régulièrement pour des vidéos politiques pirates ou des « off » au contenu plus ou moins intéressant. Certains diront navrants. Avec cette conversation filmée sur le vif, Alain Lambert nous offre un petit document politique inédit où sont évoqués rapidement mais sans langue de bois l’incapacité des gouvernements à réduire les déficits, le petit jeu des ministres pour défendre leur cassette, le poids des lobbys (immobilier, restauration, etc…) dans les choix politiques et finalement le peu de pouvoir dont dispose le ministre des Comptes publics. Avec cette vidéo, Alain Lambert a voulu montrer à l’opinion que certains députés ou sénateurs n’oubliaient pas leur promesse de prendre soin de l’argent public. Saluons l’initiative.


Publié

dans

par

Étiquettes :