août
25/10
FANTASY
Mise a jour Jeudi, 19 août 2010 08:56
Auteur R2J
Mercredi, 25 août 2010 04:45

La Fantasy à mi-chemin entre le Fantastique et la Science-Fiction. C’est un mélange de légendes, de mythes et de contes où tout est permis.

L’heroic fantasy

celle-ci a comme particularité de présenter souvent un seul personnage évoluant dans des royaumes en conflits, un héros qui, grâce à ses particularités (physiques, mentales, magiques), parvient à vaincre ses ennemis. Leiber a inventé le terme « sword and sorcery« , pour des aventures présentant des guerriers barbares, des amazones et des sorciers maléfiques luttant pour leur survie, la plupart du temps dans une époque de violence, de chaos et de conflits épiques.Ex. : le cycle Conan le barbare de Robert E. Howard.

La high fantasy

elle comprend les œuvres qui se déroulent dès le début dans un monde imaginaire, comme la Terre du milieu du Seigneur des Anneaux ou le cycle La Roue du Temps de Robert Jordan. Elle s’oppose à la low fantasy, dans laquelle le monde imaginaire communique avec le monde « normal », comme en ce qui concerne la série Harry Potter, les Chroniques de Narnia, ou à la croisée des mondes.

La light fantasy

parfois appelée fantasy burlesque dans certains cas, elle frôle l’absurde, le non-sens, le comique. Souvent humoristique, cette fantasy a un ton léger, comme
son nom l’indique.

Ex : Les Annales du Disque-monde de Terry Pratchett ; Les Livres Magiques de Xanth de Piers Anthony…

La dark fantasy

Il s’agit là d’une fantasy sombre, voire désabusée, où les rôles sont inversés par rapport à la light, la high ou l’heroic fantasy ; c’est le Mal qui prend le dessus sur le Bien. Généralement pessimiste, cette fantasy inclut des éléments d’horreur mais elle n’en devient pas pour autant de l’horreur.

Ex. : le Cycle d’Elric de Michael Moorcock ou le Cycle de la Compagnie Noire de Glen Cook.

La fantasy urbaine

mêle le fantastique et la fantasy.

La science fantasy

Elle est lié à la science-fiction, cette expression désigne en général des œuvres bâtardes mêlant sociétés plus ou moins médiévales ou antiques et technologie
avancée.

Ex. : le roman Gandahar
contre les hommes-machines de Jean-Pierre Andrevon ou la Ballade de Pern de Anne McCaffrey.

Dans ce dernier cas, l’auteur définit le cycle en question comme appartenant à la science-fiction. L’œuvre présente un ton proche de la fantasy (ce qui a conduit
certains à la rattacher à ce genre), tout en étant construite sur une base science-fictive tout à fait classique.

Pern a aussi bien reçu des prix de fantasy que de science-fiction.

Tags: Fantasy

Sujets populaire

Mots-clefs :