J’ai été invité la semaine dernière à l’avant première presse de X-Men Le CommencementX-Men Le Commencement (X-Men: First Class) se situe dans l’univers de Marvel, il est  réalisé par Matthew Vaughn. Il s’agit du prequel de la saga X-Men 1, 2 et 3. On ne retrouvera pas les acteurs des précédents Xmen (mise à part wolverine). Après les précédents film ce n’est plus la peine de présenter les précédents X-men.

Synopsis : Avant que les mutants n’aient révélé leur existence au monde, et avant que Charles Xavier et Erik Lehnsherr ne deviennent le Professeur X et Magneto, ils n’étaient encore que deux jeunes hommes découvrant leurs pouvoirs pour la première fois. Avant de devenir les pires ennemis, ils étaient encore amis, et travaillaient avec d’autres mutants pour empêcher la destruction du monde, l’Armageddon. Au cours de cette opération, le conflit naissant entre les deux hommes s’accentua, et la guerre éternelle entre la Confrérie de Magneto et les X-Men du Professeur X éclata…

Casting : James McAvoy, Michael Fassbender, Kevin Bacon, Jennifer Lawrence, January Jones, Zoë Kravitz, Oliver Platt, Nicholas Hoult

Scénario: Dans X-men le commencement, le but est de vous faire découvrir la génèse de l’affrontement entre Magneto et le Professeur X. Pourquoi sont ils ennemis maintenant alors qu’il était amis avant. Dès le début du film on découvre la vie de Erik Lehnsherr et Charles Xavier. Charles Xavier grandira en compagnie de Mystique tandis qu’Erik dans un camp de concentration, ce qui vous laissera une impression de déjà vu.
On fait un bon dans le temps et on les retrouve vingt ans plus tard en pleine guerre froide. On retrouve Erik Lehnsherr en train de poursuivre Sebastian Shaw, celui qui a tué sa mère, et qui cherche a déclencher une 3eme guerre mondiale.

Contexte histoirique de la crise de cuba:
La crise de Cuba (aussi appelée crise des missiles – ou fusées – nucléaires de Cuba, affaire des missiles/fusées de Cuba, ou simplement crise/affaire des missiles/fusées) est une série d’événements survenus du 16 octobre au 28 octobre 1962 et qui, ayant opposé les États-Unis et l’Union soviétique au sujet des missiles nucléaires soviétiques pointés sur le territoire des États-Unis depuis l’île de Cuba, plaça le monde au bord de la guerre nucléaire.

Conclusion: X-Men le commencement donne une grande profondeur au personnage et c’est parfaitement inséré dans un  contexte historique, et montre que les xmen sont dejà présent à cette époque.  Cette version montre que l’on peut réaliser un marvel sans être coincé par l’univers auquel il appartient. Le film peut être vu indépendamment des précédents, ce qui est un avantage puisque cela permet de façonné une autre vue des Xmen.  Wolverine fait une brève apparition dans celui-ci avec une superbe  réplique.

Note: 7/10

La suite: On sait déjà que X-Men le commencement sera un grand succès et Matthew Vaughn a révélé que la suite de X-Men : Le Commencement aura un nouveau mutant de grande envergure parmi tous ceux qui sont déjà présents. Qui sera l’heureux élu ? Le réalisateur ne veut trop rien dire.

« Il y aura un seul personnage important qui fera son arrivée [dans la suite]. Je ne dirai pas qui il…Je ne dirai pas qui il ou elle est ! Mais tout ce que je peux vous dire c’est que nous ferons intervenir un nouveau personnage. Parce que, je pense que maintenant que Professeur X est en fauteuil roulant, Magneto va avoir besoin d’un nemesis contre qui se battre. Quelqu’un qui sera son égal. Je sais qui est le personnage concerné. Ça serait génial si je pouvais vous dire de qui il s’agit, mais je ne peux pas. »

Matthew Vaughn n’exclut pas non plus la possibilité d’une apparition de Sir Ian McKellen et Sir Patrick Stewart (Magneto et Professeur Xavier dans la précédente trilogie X-Men) par l’utilisation de flash forward.

« J’ai travaillé avec Ian McKellen auparavant, et c’est une personne adorable. J’aimerais de nouveau travailler avec lui. Donc, jamais ne dire jamais ! »

{lang: ‘fr’}

  • fusées de cuba
  • guerre nucleaire
  • missile nucleaire

Tags: critique, xmen


Publié

dans

par

Étiquettes :